vivre autrement

Bienvenue sur mon blog

 

Olivier Py

Défendre la direction d’Olivier Py à la tète de l’Odéon est une chose, approuvé ces manœuvres pour prendre le festival d’Avignon en est une autre. Dans un pays de Droit il est des procédures qui doivent être suivies : appelle à candidature, mise en concurrence des projets, puis décision du conseil d’administration. En se situant or de ces cadres Mr Py se délégitime ainsi que toute actions qu’il puisse entreprendre par la suite. En appelant à sa désignation par le Prince il se conduit la comme le pire des courtisant. A 1 an du changement possible du Prince Olivier Py vient de faire allégeance au pouvoir. Si il était conséquent, il aurait accepté de ce même pouvoir simplement sa non reconduite du théâtre de l’Europe.

Le joueur de fluteau cher à George Brassens est allé manger sa pâté royale. Ne nous étonnons pas qu’après on le traite de chien.

Dans : Non classé
Par vincent0fritschi
Le 27 avril, 2011
A 18:02
Commentaires : 0
 
 

Le pari de Nicolas

Monsieur notre Président, pense que ses réserves de voix se situent à l’extrême droite. Comment allé les chercher sans perdre les voix centristes, voire celles d’une droite républicaine ? Jean louis Borloo  est la pour ça. Que ces voix ne s’égarent pas vers la gauche, et même mieux, si la gauche envoie un DSK, Jean louis Borloo pourrait même lui grappiller quelques voix. On sent que cette campagne va se jouer plus sur les thèmes de l’extrême droite que sur un projet d’avenir. La révision des accords de Schengen, les déclarations du ministre de l’intérieur  tout cela vise à donner des gages aux électeurs du front national. Nicolas Sarkozy fait donc le pari qu’il arrivera à démontrer que les propositions de Madame Le Pen ne tiennent pas la route et que finalement le seul à agir sur ces thématiques c’est lui. Ce pari lui rend la présence nécessaire des voix capté par Jean Louis Borloo au premier tour. Et si en plus entre Borloo et lui, il arrive à affaiblir le candidat du parti socialiste c’est tout bénef. Il se présentera au deuxième tour argan que lui ne s’associe pas aux extrêmes et reprochera à son adversaire son alliance avec Mélenchon. Ce discourt est préparé aujourd’hui par tout ceux qui rapprochent artificiellement le discourt de monsieur Mélenchon est Madame Le Pen.

Dans : Non classé
Par vincent0fritschi
Le
A 18:02
Commentaires : 0
 
 

Primaire ?

Je ne comprends rien aux primaires. Si les partis de Gauches étaient assez grands pour désigner leurs candidats, on pourrait avoir une primaire ouverte et qui donne une idée des rapports entre les courses en présence. Cela permettrait d’élaborer un programme de gouvernement auquel tous en fonction de leur poids électorale pourrait participer .et cela aboutirait à une candidature seule est unique porté par tous.

 Et bien non, le primaires que nous propose les uns et les autres n’ont pas pour objectif une candidature unique mais ne sont que le reflet de l’incapacité de ces partis à dégager un leader. Et l’on m’invite à voter à une ou deux primaires pour des candidats dont je ne suis même pas sur d’allé voter le jour de l’élection réel. N’étant membre d’aucun parti, le faite de préférer un candidat à un autre n’est pas au contraire l’assurance que j’aille voter pour le candidat désigner, surtout si il n’est pas celui de mon choix. Pour exemple si Monsieur DSK devait être désigné comme candidat du parti socialiste peut être irai je voter vert ou Mélenchon.

Dans : Non classé
Par vincent0fritschi
Le
A 18:01
Commentaires : 0
 
 

20/04/2011

Le pouvoir d’achat. Donc le président, celui du pouvoir d’achat veut s’occuper d’une autre. Il nous signale des fois qu’on s’en soit pas rendu compte de la hausse des dividendes touchés par les actionnaires. Et il nous dit allez négocier avec eux une prime. Merci, on négocie avec eux depuis des années, des résultats tenus sont :

-         Explosion des plus hauts revenus.

-         Augmentation des dividendes.

-         Précarisation des conditions des travails et d’emplois.

-         Destruction des emplois de productions.

-         Stagnation des salaires.

Si la négociation est un rapport de force tout les cadeaux fait ces dernières années quand Mr Nicolas n’a certainement pas renforcé notre poids dans la négociation. La façon même qu’il a eu de mener ces réformes sur la retraite n’a cessé d’affaiblir les partenaires sociaux qui représentent les salariés. Et maintenant il demande au tigre qu’il a bien nourrit de rétrocéder par lui même un peu de son abondant repas à la chèvre qui lui a livré toute ligoté. 

Dans : Non classé
Par vincent0fritschi
Le 20 avril, 2011
A 16:45
Commentaires : 0
 
 

Le rique nucléaire

Ils nous ont tellement menti.

Des plus hautes autorités de l’Etat, se veulent rassurantes à propos du parc nucléaire Français. On aimerait les croire. Mais comment oublier leurs mensonges ?

- Le nuage de Tchernobyl, c’est arrêté à la frontière

- Si tout avait été prévu de la conception, pourquoi a-t-il fallut surélever les digues après la tempête Xinthia ?

- Dans l’affaire dite «  du sang contaminé » les hautes autorités administratives et politiques, ont forcément fait passer la sécurité avant toute considération économique.

Quelque soit leur discours actuelle, ils ne résistent pas à la lumière des actes antérieur. Espérons que les centrales soit mieux construite que leurs discours.

L’échelle nationale est-elle pertinente ?

Qui me fera croire qu’un accident nucléaire majeur, qui se produirait en Bulgarie, n’aurait pas de conséquence sur nous ? Le risque du nucléaire, nous le faisons porter sur des populations beaucoup plus importantes que les bénéficiaires. Peut on réellement abdiquer ratio risque / bénéfice à des personnes qui n’en tire aucuns bénéfices. Ce nucléaire est encore un lieu d’expression de nos égoïsmes. 

Dans : Politique
Par vincent0fritschi
Le
A 16:33
Commentaires : 0
 
 

Inquiétude lybienne

Qu’il fasse une intervention pour protéger le peuple libyen ne fait pour moi aucun doute, ce qui m’interroge c’est sur la forme que doit prendre cette action. Et peut-être que la forme militaire est la seule, mais aujourd’hui il s’agit d’une intervention militaire qui ne vise pas seulement à réduire au silence les armes, toute les armes en fonction en Lybie.

 Nous sommes engagés militairement, diplomatiquement et politiquement avec le comité de transition. Bien mais qui sont’ ils ? Bernard Henri Levy nous assurent que ce sont des personnes réellement démocratique. Pourquoi pas mais le doute s’installe la. Car cette homme n’as pas toujours fait preuve de clairvoyance  politique. Le portrait qu’il nous a fait d’Izetbegovic me reviens en mémoire. Cet homme à en croire notre activiste en chemise blanche aurait était «  le de Gaule des Balkans » un rempart a toute dérive nationaliste un ardent défenseur d’une Bosnie multi- confessionnel et multi culturel. Et bien non Izetbegovic n’était qu’un nationaliste obtut  et borné et sans jamais le confondre avec Karadzic et sa clique qu’il fallait combattre eux les armes à la main et lui politiquement. La situation du peuple Bosniaque justifiait pleinement d’agir face a un agresseur fasciste mais n’aurait pas du conduire à se compromettre avec un personnage comme Izetbegovic c’est au non du peuple et du peuple seul qu’il aurait fallu agir. J’espère qu’aujourd’hui avec sa proximité affirmé avec les membres de se comité de transition il nous entraine pas dans une erreur semblable  à celle commise il y a 15 ans. Pour cela il me parait urgent de s’informer sur qui sont nos amis Libyens et donc à qui notre armée apporte aujourd’hui son soutien.

 

Vincent Fritschi

Ancien travailleur humanitaire en Bosnie Herzégovine

Dans : Politique
Par vincent0fritschi
Le
A 16:32
Commentaires : 0
 
 

not for undeasly souls

Elle est assise au centre, elle l’attend, le défie. Lui, dans son fauteuil roulant, mesure le gouffre qui les sépare. Et pourtant cette distance lentement il la parcourt. Elle se joint à lui et commence une danse qui les verra réunis pendant trente minutes. Ce duo, à corps perdu, aux corps fracassés est une invitation, à nous rendre compte que ,si nous sommes tous bancales, nous pouvons nous appuyer les uns sur les autres. Dans cet équilibre renouvelé, les deux danseurs nous entraînent dans une recherche de VIE. Il n’y a plus sur scène qu’un homme et une femme qui s’équilibrent, se déséquilibrent que pour mieux se retrouver.

L’anormalité est-elle dans le regard ou sur le plateau ?

Plaidoyer pour une humanité retrouvée.

Dans : Dance
Par vincent0fritschi
Le
A 16:21
Commentaires : 0
 
 

Le président et l’histoire

Elle sent le renfermé et la vieille poussière. Une odeur de Charles Martel mêlée d’effluves de jeanne d’Arc. Un fumet de napoléon III pour une essence de Pétainisme.

Après le Travail,
la Patrie : et si l’on site Jaurès et Guy Mollet ni l’un ni l’autre ne sont morts pour

la France. Le premier est tombé sous les balles imbéciles et bornées du nationalisme étroit, l’autre au nom d’une utopie sociale économique et politique. Si votre France fait appel a l’histoire la nôtre s’écrit en apocryphe. A.N.P.E, A.C.D.I.C, C.P.A.M, R.M.I .de Z.U.P en Z.E.P, R.S.A vos proposition d’avenir un C.P.E. Non merci.

Demain vous tenterez de récupérer la révolte des Canuts,
la Commune et tout ce qui fait l’histoire social et politique de ce pays. Malheureusement nous n’en avez que la geste alors que nous c’est leur flemme qui nous tient au cœur.

Dans : Politique
Par vincent0fritschi
Le
A 16:20
Commentaires : 0
 
 

Thierry

Je ne suis ton aîné que d’un an. Aujourd’hui, vingt cinq ans nous séparent. Si tu t’éloignes dans le temps, tu te rapproches d’autant dans l’espace. Première expérience de la mort proche. Nuit d’été, sur une petite route tu t’es envolé. Je n’ai jamais voulu savoir les circonstances, elles n’auraient rien amené. Le centre reste cette disparition brutale, cet arrachement d’un membre à un corps vivant. Ce blanc que tu laisses sur la carte, a crée un réaménagement géographique où tu tiens tout ton espace mais n’est plus dans la temporalité.

C’est cela la mort. Elle n’est que l’expérience douloureuse d’une seule dimension. Le temps.

L’espace vient alors le chapoter dans un mouvement de balancier. Tu es toujours assis à côté de moi.

 Le temps passe mais les lèvres de la plaie conservent la même distance.

Dans : Petit récits
Par vincent0fritschi
Le 19 avril, 2011
A 18:11
Commentaires : 0
 
 

T’es pas cap

T’es pas cap 

Saut dans le temps, ramené vingt-cinq ans en arrière comment pas cap ? Moi, pas cap ?

Cap de traverser la rue les yeux bandés, cap de lancer un caillou plus loin que la rivière, cap de pisser plus loin que les étoiles ; cap de greffer les ailes d’une mouche à une sauterelle.

Que celui qui n’a jamais déchiré une aile de mouche en tentant l’opération, me jette la première pierre.

Cap je le suis de tout. De tout.

Voila comment je me retrouve à glisser sur ce parquet,  vêtu d’un tutu rose

Dans : Petit récits
Par vincent0fritschi
Le
A 18:10
Commentaires : 0
 
1234
 
 

Chaire de recherche en étud... |
bucephal77500 |
Séjour solidaire entre géné... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Politiques Frictions
| Constitution Marocaine
| RCD game over