vivre autrement

Bienvenue sur mon blog

 

« Le jeune homme et la mort » 

 

Sur le perron, je prends un instant le soleil avant de rejoindre la voiture de l’autre côté de la rue. Tu surgis, à ce moment.  La grâce fragile de tes dix ans, le corps balançant, une danse pour un public connu de toi seul et dans lequel je m’invite. Toi ; au centre de ce monde, de la rue ; la ville et ses fracas ont disparu ;  seul avec  la lumière et  ce public invisible, léger aérien ;   tu t’engages dans le carrefour. Le mouvement se désarticule,  recule comme pour prendre un élan, et vacille ; je t’attrape au moment où parvient le bruit de la  détonation.. Nous finissons dans mes bras ; Nulles souffrances sur ton visage d’enfant étonné mais un petit sourire qui laisse entendre un rire. Tu pars avec un morceau de moi qui t’accompagne. Toujours.

Dans : Petit récits
Par vincent0fritschi
Le 18 avril, 2011
A 18:45
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Chaire de recherche en étud... |
bucephal77500 |
Séjour solidaire entre géné... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Politiques Frictions
| Constitution Marocaine
| RCD game over